PORTRAIT DE ROLAND SOULIE (DANSEUR)

 

BOULIMIQUE DE CULTURE, DEBORDANT D’ACTIVITE

 

Ce Père de 4 enfants (marié, 3 filles, 1 garçon) cache, derrière sa simplicité et une réelle humilité, une richesse culturelle qu’il a su, au fil des années, faire fructifier au cours de ses nombreux voyages: danses (au pluriel), vélo, musique, mais aussi détentes en pleine nature n’ont aucun secret pour l’intéressé dont la complicité avec Mathieu son seul garçon saute aux yeux et lui offre en partage quelques moments privilégiés sur des films de Steven Spielberg.

 

La danse traditionnelle aurait-elle été un vecteur d’ouverture dans sa démarche intellectuelle ? Roland Soulié baigne dans le milieu depuis 1980, le groupe de Palholes de Varennes dirigé par Mme Monique Grèze lui ayant mis le pied à l’étrier, ou plus exactement le pied sur les parquets de danse. Les nombreux échanges avec l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne ou la France (Normandie), les ateliers et stages de danses sous la technicité de Pierre Corbefin, Directeur de Conservatoire Occitan de Toulouse, mais aussi les stages locaux (Lavilledieu sous les ordres de Gilles Hinard) l’amenèrent à intégrer le célèbre groupe de Brulhois animé par Annick Sarrau, Philippe Marssac, Claudine Brotta. La passion allait le poursuivre l’amenant aux quatre coins du monde (Canada, Irlande, Colorado). Le fonctionnaire des PTT avait choisi une voie parallèle, un dérivatif à son activité professionnelle: on ne fait rien sans passion, et cette soif d’expression sur les scènes n’allaient pas s’arrêter à ses premiers amours. La musique allait entrer dans les mœurs: Hautbois de Cousseran (09) avec Bertrand Gautier (Conservatoire Occitan de Toulouse), Fifre avec Franck Ferrero (Groupe Bassacada)… de quoi en faire un intervenant dans les écoles. Figurant au Fil de l’Eau de Valence d’Agen, l’homme insatiable a su enrichir le groupe Cambalaïres, d’un investissement sans faille, pour le plus grand bonheur de Catherine Lacaille et Jean-Claude Quintanilla.

 

«Le secret, c’est d’aimer. Aime ta vie sans rien désirer que tu n'aies déjà et tu goûteras la sérénité...» Cette citation de Laurent Gounelle (Philosophe), Roland Soulié semble en avoir fait son credo.

 

Roland vu par son président

 

La discrétion fait partie intégrante du personnage; Roland, c’est l’homme qui se fond dans le paysage, l’équipier modèle que tout technicien de la danse traditionnelle rêve de posséder dans son équipe. L’homme affronte les difficultés avec courage et abnégation, le danseur évolue avec une joie expressive, une énergie souriante et communicative. Un pion essentiel dans le groupe Cambalaïres, un homme qui force le respect et pour qui l’adage «c’est dans l’effort que l’on trouve la grande satisfaction», reste le parfait reflet d’une personnalité attachante et communicative.